Agrandissement de maison : quelles sont les erreurs à éviter ?

Initier des ouvrages d’agrandissement de maison est avantageux à bien des égards. Cela vous permet d’augmenter la surface habitable de votre logement au lieu d’acheter une nouvelle propriété. De plus, vous vous évitez les désagréments du changement de domicile. De tels travaux ont également pour effet d’accroître la valeur de votre habitat. Par ailleurs, s’agissant des techniques d’extension qui existent, l’agrandissement peut se faire sur la verticale, sur l’horizontale ou par excavation. Toutefois, pour réussir vos travaux d’extension de maison, il est bon de connaître les pièges à éviter dans ce domaine. 

Choisir la mauvaise solution d’agrandissement de maison

Pour réussir vos travaux d’agrandissement de maison à Fougères, vous devrez éviter autant que possible un certain nombre d’écueils. L’une des principales erreurs à ne pas commettre est de mal choisir la solution d’extension pour votre habitat. Si vous avez prévu des travaux d’agrandissement dans votre propriété, c’est parce que vous voulez gagner plus de mètres carrés. Cependant, avez-vous pris le temps de bien évaluer vos besoins ?

Souhaitez-vous construire une ou plusieurs pièces supplémentaires ? Quels sont les critères les plus importants à mettre en avant : les dimensions ou la luminosité ? Quelles sont les contraintes auxquelles vous êtes soumis ? Ce sont autant de questions qui vous aideront à opter pour une surélévation du logement (habituellement ce choix est dû à un manque d’emprise au sol) ou pour un agrandissement simple. Le fait de construire une véranda peut également suffire à résoudre votre problème. Il vous reviendra donc de lister vos attentes avant de faire appel à un entrepreneur pour l’agrandissement de votre maison. Ce dernier saura vous indiquer la solution la plus pertinente au vue de votre situation.

Ne pas effectuer les formalités légales requises

Avant de réaliser des travaux d’agrandissement de votre maison, vous devrez effectuer toutes les démarches administratives qui s’imposent. Tout dépendra de votre emplacement géographique et de la nature de votre projet d’extension. Par exemple, si votre bien immobilier est situé dans une zone urbaine et qu’un plan local d’urbanisme (PLU) existe, vous devrez déposer une déclaration préalable de travaux auprès des autorités communales. Cela vaut si l’extension concerne une surface comprise entre 5 et 40 m2.

Une autre erreur à éviter en matière d’agrandissement de maison, c’est de prévoir un budget insuffisant. Si vous savez que vos ressources financières sont limitées, choisissez votre solution d’agrandissement en conséquence. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *